Belles saisons imparfaites

Texte de Claudine Gaetzi

Dimanche 5 novembre à 16h
au musée d’Orbe (rue centrale 23)

entrée: 15.– adulte, 10.– tarif réduit et jusqu’à 16 ans

Il arrive que, pour diverses raisons, des lieux où l’on a séjourné, vécu, deviennent inaccessibles. Il nous reste alors quelques objets que l’on a pu conserver, et les souvenirs, immatériels. Belles saisons imparfaites propose une évocation de ce dont on ne peut plus parler qu’à l’imparfait: la maison familiale vendue, le coquillage rose où l’on entendait le bruit de la mer, le poste de radio dont les boutons brillaient dans l’obscurité, le seau en métal à couvercle rouge avec lequel on allait chercher le lait, le rouet dont la pédale grinçait…

Lecture Delphine Horst
Texte Claudine Gaetzi
© Inconnu
© Inconnu