Cycle «3 conférences»

Une fois n’est pas coutume, nous vous invitons à suivre un cycle de trois conférences qui défie les conventions. En effet, seule une phrase vous renseigne sur le thème dont il sera question.

«Il ne faut pas sous-estimer les gens discrets»

JEUDI 12 JANVIER À 20H

conférence
entrée: 20.– adulte, 15.– tarif réduit
cycle de trois conférences 45.–

Par Tatiana Monney

Conversation au coin du feu pour un récit de voyage atypique marqué par des rencontres improbables avec ceux qui s'engagent pour l'ouverture de leur pays. Mus par des motivations nobles ou du pur pragmatisme politique, défenseurs de valeurs universelles des droits de l'homme ou politiciens régnant sans partage, ces personnes engagées ou éclairées recherchent un échange discret pour trouver les recettes et les mélanges qui leur conviendront. En établissant ces liens entre territoires lointains, c'est tout un voyage intérieur qui s'opère.

Dans une petite «Philosophie du Voyage» écrite pour une revue britannique, Ella Maillart écrit qu’autrefois elle voyageait pour se réjouir des différences et aujourd’hui pour se réjouir des ressemblances. Alors que 2017 débute sur une impression de rupture interculturelle, cette conférence est une invitation a retrouver des territoires communs.


«Zut!.. J’ai quand même le droit de vote…»
«Il ne faut pas sous-estimer les gens discrets»
«Aussi longtemps qu'il existe un endroit où il y a de l'air, du soleil et de l'herbe, on doit avoir regret de ne point y être. Surtout quand on est jeune.» Boris Vian
3-conferences