Le jeudi des conférences

Découvrir ou redécouvrir trois auteur·es de Suisse romande sous la forme de conférences-lectures théâtralisées, à la fois pétillantes et captivantes.

Par Anne-Lise Delacrétaz, maître d’enseignement et de recherche à l’Université de Lausanne, et Catherine Kunz, comédienne diplômée du Conservatoire d’art dramatique de Lausanne.

entrée: 15.– tarif unique

Charles-Albert Cingria (1883-1954)

Jeudi 14 mai à 20h

«Je ne suis pas un nom: il n’y a que la vie qui m’intéresse – les maisons, les arbres, les chats, les visages, les jambes, etc. et le beau marché de la rue Mouffetard.»

A la fois érudit, péremptoire et cocasse, Cingria réunit les chroniques de ses balades à pied, à vélo ou en train à travers la Suisse romande, la province française et le bassin méditerranéen dans «Le Seize juillet» (1929), «Le Canal exutoire» (1931) ou «Musiques de Fribourg» (1945).

Charles-Albert Cingria par Roger Montandon, 1953 (fonds Ch.-A. Cingria, Centre des littératures en Suisse romande, UNIL)
Charles-Albert Cingria par Roger Montandon, 1953 (fonds Ch.-A. Cingria, Centre des littératures en Suisse romande, UNIL)